Leite, l'avenir au présent
Photo : Julien Bacot/FFBB

Carla Leite, la meneuse de Tarbes et future Guerrière de Villeneuve d'Ascq, a vécu hier soir au Vendéspace de Mouilleron-le-Captif sa première sélection en Équipe de France A.

Meilleure jeune LFB, championne d'Europe et MVP de l'Euro U20 l'année dernière, élue dans le 5 majeur LFB 2024 et désormais internationale chez les grandes, Carla Leite (20 ans) continue de gravir les marches qui mènent vers le très haut niveau. "J'étais un petit peu stressée avant le début du match, c'est monté petit à petit. Les filles ont été là pour me rassurer. Quand on a chanté l'hymne, ça m'a procuré beaucoup d'émotions" avouait en zone mixte la native de Poissy.
 
Formée à Lyon et couvée au TGB par François Gomez ces deux dernières saisons, elle est entrée en fin de premier quart-temps, s'est rapidement illustrée avec une diagonale osée qui trouva Migna Touré libre comme l'air dans le corner. "Une fois sur le terrain, le stress est parti, j'étais libérée" et ses premiers points ont rapidement suivi après une pénétration bien sentie au coeur de la défense finlandaise puis une flèche à longue distance au retour des vestiaires (7 points, 3 rebonds et 2 passes décisives en 15 minutes).
 
"Je n'ai pas forcément calculé, j'ai joué libérée et fait ce que le coach demandait. Au final ça c'est bien passé" soufflait la jeune meneuse qui ne compte pas en rester là. Jean-Aimé Toupane se montrait lui "très satisfait de ce qu'elle a fait. Carla montre son potentiel, son intelligence sur un poste qui n'est pas facile. Elle progresse comme les autres". Un constat partagé par Sarah Michel, la capitaine des Bleues aux 135 sélections : "Ce n'est pas évident, je me rappelle ma première sélection. Il y a un peu d'appréhension, beaucoup de stress et sur son poste de jeu ça n'est pas évident, à la mène on est beaucoup exposé. Elle a relevé le défi, elle était peut être timide mais c'est normal. Elle a fait de belles choses, elle a été agressive, c'est ce qu'on lui demande."