Villeneuve d'Ascq, deuxième du Final Four
FIBA

Battu en finale par le Fenerbahce (106-73), Villeneuve d’Ascq n’est pas parvenu à faire mentir les pronostics. Les « Guerrières » terminent toutefois sur le podium de l’Euroligue, une première pour un club français depuis 2013.

Les débuts de la rencontre démarrent sur des bases à la hauteur de l’événement pour le champion en titre de la compétition. McBride et Collier dynamitent la défense nordiste sur jeu rapide mais l’ESBVA, en outsider ne se laisse pas impressionner. Salaun lance les hostilités, tandis que Kennedy Burke répond présente dès le début (17 points, 4 rebonds). L’adresse extérieure insolente des Guerrières leur permet de rester à niveau du Fenerbahce à l’image de Shavonte Zellous qui force l’action à quatre points ou de Smalls de très loin avec la planche pour terminer le quart (28-27, 10’).

L’écart est mince mais la domination turque dans la raquette et l’intensité défensive imprégnée par le collectif de Valérie Garnier commence à peser sur les épaules de Villeneuve d’Ascq.  Les séries s’enchaînent de part et d’autre du terrain avant que Emma Meesmann ne s’énerve (22 points, 5 rebonds, 6 passes). Dominante déjà en entame, l’ancienne Guerrière et désormais MVP de la compétition européenne offre une véritable leçon de basket au leader de Ligue Féminine. Le premier éclat se fait (49-40, 18') tandis que les Guerrières commencent à vasciller enchaînant les pertes de balle. L’ogre turc ne faiblit pas et continue d’imposer son rythme. L’ancienne berruyère Yvonne Anderson viendra mettre à un point d’exclamation à cet écart dans le corner au buzzer de la fin de la mi-temps (58-45, 20’)

Les premières minutes sont brouillonnes au retour des vestiaires au bénéfice de l’ESBVA, privant les Turques de prendre le large. Offensivement, les joueuses de Rachid Meziane peinent à construire mais les Guerrières ne quittent pas le combat notamment au rebond offensif. Mais au final, la constance du Fenerbache fait froid dans le dos. Faisant doucement glisser l’écart en passant par la raquette, sous l'impulsion de Napheesa Collier, innarêtable (33 points, 8 rebonds), la formation turque met les voiles.

Le dernier acte laissera grossir la différence entre les deux protagonistes au profit des coéquipières de Marième Badiane. Score final : 106-73

La marche était malheureusement trop haute ce soir. Villeneuve d’Ascq termine donc la compétition sur la deuxième marche du podium européen, clôturant une campagne 2023/2024 exceptionnelle.

Jean-Pierre SIUTAT (Président de la Fédération Française de BasketBall)

« Au nom de la Fédération Française de BasketBall, j’adresse mes plus chaleureuses félicitations aux Guerrières, à leur entraîneur Rachid Meziane et au Président Carmelo Scarna pour cette magnifique deuxième place du Final Four. Je félicite également Valérie Garnier, Camille Aubert et Marième Badiane, nos trois Françaises championnes d’Europe avec Fenerbahce. Avec un club finaliste de l’Euroligue féminine et une finale de l’Eurocoupe masculine entre Paris et Bourg-en-Bresse, le basket français confirme son excellente santé sur la scène européenne. »

Carole FORCE (Présidente de la Ligue Féminine de BasketBall)

« La saison d’Euroligue de Villeneuve d’Ascq a pris fin ce dimanche avec une défaite en finale mais quel beau parcours qu’ont effectué les Guerrières ! Première équipe française à retrouver le top 4 depuis dix ans, l’ESBVA-LM a fait preuve d’une détermination sans faille pour figurer parmi les meilleurs cette saison. Je félicite l’ensemble du club du Président Carmelo Scarna, les joueuses et leur capitaine Caroline Heriaud et enfin le staff mené par Rachid Meziane. Ils ont dignement représenté la France et la Ligue Féminine dans la plus prestigieuse compétition européenne. »