Villeneuve d'Ascq en finale
Photo : FIBA

Le conte de fée se poursuit pour les Guerières de Villeneuve d'Ascq. Petit poucet du Final Four, les Nordistes ont battu Prague et Valériane Ayayi en demi-finale. Elles joueront dimanche, contre Fenerbahce ou Mersin, une finale que n'a plus fréquentée un club féminin français depuis 20 ans et la victoire de Valenciennes.

Portées par l'adresse longue distance du duo Zellous-Smalls et une présence au rebond autoritaire de Kariata Diaby, les Guerrières chahutaient d'entrée de jeu Prague (17-11, 5'). Sonnées par cette entame de match tonitruante des Nordistes, Valériane Ayayi et ses partenaires réagissaient après le temps-mort de leur coach. Après dix minutes, les attaques avaient pris le pas sur les défenses (26-27).
 
Guidé par l'internationale tricolore et ancienne de l'ESBVA-LM (15 points à la pause, 24 au final), Prague continuait sur sa lancée avec Nyara Sabally et une Maite Cazorla altruiste. Les joueuses de Rachid Meziane souffraient dans le jeu mais restaient au contact durant cet acte. A la mi-temps, elles ne comptaient que 6 unités de retard sur la formation tchèque (37-43).
 
Smalls et Zellous s'illustraient au retour des vestiaires à l'image de ce qu'elles avaient produit en début de match. L'ESBVA-LM recollait grâce à son attaque de feu et prenait même l'avantage (52-49, 25'). Comme en première mi-temps, c'est Ayayi qui maintenait Prague dans le match avec ses qualités de percussion. Janelle Salaün puis Caroline Heriaud permettaient à Villeneuve d'Ascq de reprendre l'avantage à la fin du 3e quart-temps (63-62).
 
Sur sa lancée, Salaün déroulait, omniprésente au coeur de cette bonne période nordiste. Le quatrième quart-temps débutait idéalement pour les Guerrières (72-65, 33'). La combattante Diaby aimantait tous les ballons que ce soit en attaque (14 points) ou en défense (9 rebonds). Emese Hof profitait de la sortie de la pivot ivoirienne pour ramener Prague au contact. Dans le dur, les Guerrières pouvaient compter sur Smalls (18 points, 6 rebonds, 7 passes) pour garder e cap alors que le chrono affichait une minute à jouer (80-78). Malgré une Kennedy Burke des plus discrètes (6 points à 1/7), l'ESBVA-LM augmentait son pécule dans les 60 dernières secondes pour filer vers la finale. 20 ans après son illustre voisin Valenciennes, l'ESBVA-LM atteint la finale de l'Euroligue féminine.
 
Euroligue féminine - Final Four à Mersin (Turquie)
 
Vendredi 12 avril
Villeneuve d'Ascq - Prague (CZE) 84-78
Fenerbahce (TUR) - Mersin (TUR) / 18h00 - Skweek
 
Match pour la 3e place (15h) et finale (18h) le dimanche 14 avril en direct sur Skweek.
 
Plus d'infos sur le site de la compétition