Départ tonitruant pour les Bleues
Marine Johannes s'envole vers le cercle - Photo : FIBA

En ouverture du Tournoi de Qualification Olympique de Xi'An (Chine), l'Équipe de France féminine emmenée par Marine Johannes (17 points) n'a connu aucune difficulté pour dominer une faible formation de Porto Rico (88-40). Prochain rendez-vous samedi face aux Chinoises (9h30).

Avec un ticket olympique en jeu pour les unes et un décalage horaire à digérer pour les autres, on pouvait penser que les premières minutes allaient être laborieuses. Et c'est exactement ce qui s'est passé avec une formation portoricaine obnubilée par le tir longue distance (1/10 dans le QT1) et des Tricolores pas encore connectées (6 balles perdues). Il fallait l'entrée en jeu de Marine Johannes, auteure de deux tirs primés consécutifs, pour dérider un premier quart-temps que la France terminait sur un 10-0 (6-15, 10').
 
La joueuse de l'ASVEL avait des fourmis dans les jambes et on la retrouvait au départ ou à la conclusion des actions françaises. D'un magnifique fadeaway, Dominique Malonga ouvrait son compteur de points en bleu alors que les partenaires de Jacqueline Benitez étaient en très grande souffrance avec seulement 10% de réussite à la mi-temps. Ce n'était pas le cas de l'Équipe de France qui, par Alix Duchet et Marine Johannes, prenait 17 unités d'avance (10-27, 15'). La traction arrière tricolore régalait avec respectivement 8 et 14 points à la pause pour la Berruyère et la Lyonnaise (13-37, 20').
 
La balade des joueuses de Jean-Aimé Toupane reprenait sans que Porto Rico ne puisse y faire grand-chose. Les Françaises se trouvaient les yeux fermés à l'image de cette action de grande classe conclue par le duo Ayayi - Chery (19-55, 25'). Gabby Williams, maladroite depuis le début, trouvait enfin le chemin du filet puis Janelle Salaün l'imitait dans la foulée. Romane Bernies concluait, d'une audacieuse pénétration au buzzer, un nouveau quart-temps à sens unique en faveur des Bleues (22-68, 30').
 
Ne restait plus qu'à bien terminer la rencontre et surtout préserver les organismes français encore en jet lag. La barre des 50 points d'écart était franchie sur un panier près du cercle signé Gabby Williams (25-76, 35'). Face à une équipe de Porto Rico d'une maladresse rarement vue à ce niveau (16% de réussite, 4/27 à 3-pts) et qui aura marqué deux fois plus de lancers-francs que de paniers dans le jeu, la France lançait idéalement son TQO avec une large victoire. Revenue aux affaires après avoir manqué l'Euro l'été dernier, Marine Johannes (17 points, 6 rebonds et 6 passes en 17') a répondu présente.
 
Porto Rico - France 40-88