Un dernier revers

Les Bleues se sont inclinées ce dimanche face au Japon (59-69), mais auront montré de belles choses à quatre jours de la Coupe du Monde.

Après une rencontre riche en enseignements vendredi face à l’Australie malgré la défaite (88-92), les Bleues enchaînent un nouveau match face à un prétendant au podium mondial à Sydney, le Japon. Si les Japonaises, vice-championnes olympiques chez elle l’été dernier, ont changé de coach, elles ont pour autant gardé leurs intentions : un jeu rythmé, fait de courses et de tirs extérieurs. Marième Badiane, sur la lancée de son record de points en bleu vendredi, alimente la marque avec Chartereau, mais les Tricolores sont menées après 10 minutes (15-18, 10’).

La défense agressive des Bleues laisse peu de chances aux Japonaises, notamment à longue distance (seulement 9 tirs primés tentés en 1ère mi-temps). Gabby Williams, alignée pour la première fois cet été, essaie de ramener les siennes, en compagnie de Badiane et Chartereau. Mais si la défense bleue est en place – bien plus que sur les derniers affrontements face à ces mêmes nippones à Tokyo lors des Jeux – c’est en attaque que le bât blesse. Peu en réussite, les Tricolores perdent de nombreux ballons (11 lors des 20 premières minutes), laissant le Japon rentrer aux vestiaires en tête à la pause (27-31, 20’).

Les Bleues ont beau passer un 6-0 d’entrée de 3ème quart, le Japon ne doute pas et s’acharne de loin. Et à force de tenter, il réussit. Hirashita à deux reprises puis Yamamoto font tomber la foudre derrière l’arc. Malgré la série dans l’ancien duo mondevillais Badiane-Johannes, Tokashiki trouve le chemin du cercle à l’intérieur. Le Japon aligne un 5-0 sur la fin du quart et mène à 10 minutes du terme (44-49, 30’).

Légèrement distancées, les Bleues ne parviendront jamais à recoller au score des Japonaises, qui ne leur réussissent décidément pas (5 défaites lors de 5 derniers affrontements). Takada, Tokashidi et Yamamoto terminent le travail nippon, les performances de Chartereau et Badiane (17 points chacune) n’y changeront rien. Les Tricolores s’inclinent face au Japon (59-69) mais auront montré que les nouvelles intentions déployées par le staff tricolore pourront gêner leurs adversaires du soir, qu’elles retrouveront au premier tour de la Coupe du Monde. En corrigeant bien sûr la permissivité au rebond et les pertes de balles, deux secteurs du jeu qui ont coûté cher.

L'heure est désormais au choix pour Jean-Aimé Toupane et son staff. Toujours composé de 16 joueuses, le Groupe France doit désormais être réduit à 12 éléments dans les heures à venir pour débuter la Coupe du Monde, et disputer son premier match de la compétition face à l'Australie, hôte de la compétition (jeudi 22 septembre à 12h30, heure française)

Japon bat France 69-59 

France-Etats-Unis en huis clos
Initialement prévue dans le programme de préparation des Bleues, la rencontre de ce lundi 19 septembre face aux Américaines se déroulera finalement à huis clos. Un match d’entrainement (scrimmage) entre les deux équipes, dont le score ne sera pas communiqué, mais qui permettra aux deux équipes de régler de derniers détails à trois jours de la compétition.