Vivement les Jeux
FIBA

L’Équipe de France a bouclé son périple chinois sur un troisième succès, sur la Nouvelle-Zélande (94-39). Elle semble plus que jamais en ordre de marche en perspective de son grand rendez-vous olympique.

Une équipe automatiquement qualifiée face à une autre déjà éliminée, la dernière journée du Tournoi de Qualification Olympique avait tout du match d’entraînement. Et les Bleues ont de nouveau fait preuve d’un sérieux total en tuant la rencontre en cinq minutes chrono.

Elles auront donc transformé un interminable voyage chinois en délicieux détour. Trois matches. Trois victoires. 43,0 points encaissés, 88,0 points marqués et le plein de confiance.

Il n’a pas fallu longtemps pour comprendre que le face à face avec la Nouvelle-Zélande ne serait qu’une tranquille sortie dominicale. La Chine avait été étouffée par la pression défensive des Tricolores. Les Tall Ferns (les grandes fougères) ont rapidement explosé, parfois incapables de dépasser le milieu de terrain. Des balles perdues en pagaille qui offraient contre-attaque et paniers facile à la France, Gabby Williams en tête. Cette dernière marquait 13 des 17 premiers points à 6/6 aux tirs (!) et le tableau d’affichage s’affolait. +10, +20, +30, +40 avant même que la première mi-temps ne se termine.

La curiosité, dès lors, était de se plonger dans les archives pour trouver trace d’une telle orgie offensive. En 2002, lors du Championnat du Monde, en Chine déjà, l’Équipe de France avait signé un surréaliste 131-35 face à la Tunisie. Un massacre auquel avait participé Cathy Melain. L’actuelle assistante de Jean-Aimé Toupane a pu légitiment s’interroger si ce record allait tomber, ses contemporaines ayant atteint la barre des 61 points à la pause.

Un relâchement logique par la suite remisera la perspective d’un record au placard. Anecdotique tant les Bleues ont parfaitement exploité leur semaine ensemble, avant-première d’une préparation qui débutera en juin prochain pour les mener aux Jeux Olympiques de Paris.